Le département Informatique

FAQ (Frequently Asked Questions)

(FAQ suite aux questions posées lors de la JPO 2021 en digital)

 

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter les sites ci-dessous :

Pour les admissions

https://www.insa-lyon.fr/fr/admission

Pour les admis direct 

https://www.groupe-insa.fr/preparer/comment-candidater/les-procedures/integrer-le-groupe-insa-en-3e-annee

https://admis.insa-lyon.fr/4a/pages/index/#/presentation

https://www.insa-lyon.fr/sites/www.insa-lyon.fr/files/plaquette-4a_scolarite_maj30032020.pdf

Pour les échanges internationaux

https://if.insa-lyon.fr/fr/content/mobilite-internationale-out

https://if.insa-lyon.fr/fr/content/etudier-au-departement-en-echange

Pour plus d’informations, contacter : welcome@insa-lyon.fr

Pour l’apprentissage 

https://if.insa-lyon.fr/fr/content/filiere-informatique-par-voie-de-lapprentissage-ifa

Pour IF Distanciel 

https://if.insa-lyon.fr/fr/content/filiere-informatique-en-distanciel-ifd

---------------------------------------------------------------------------------

Est-ce qu'il y a un avantage à passer par un Bac général plutôt qu'un Bac STI2D?

L’admission post-bac concerne uniquement le département de formation initiale aux métiers de l’ingénieur (FIMI). Nous vous recommandons de consulter plus spécifiquement leur site ainsi, bien sûr que le site des admissions du Groupe INSA (liens ci-dessus).

Quels sont les avantages à faire IF à l'INSA plutôt que de faire une école spécialisée en informatique?

  • En intégrant le département IF de l'INSA Lyon [1], vous bénéficiez de nombreuses opportunités pour votre évolution dans vos études mais aussi pour votre développement personnel.
  • Nous vous proposons un programme d’enseignement d’excellence à jourà la pointe des évolutions scientifiques et technologiques. Ce programme couvre un spectre thématique large, condition indispensable, dans un domaine en constante évolution comme l’informatique, pour vous permettre de vous adapter aux futures (r)évolutions technologiques. Visant à vous permettre d’acquérir compétences scientifiques, techniques, méthodologiques mais aussi professionnelles et humaines, il vous prépare à des carrières de très haut niveau, que vous vous orientiez vers des emplois techniques ou managériaux.
  • Dans cette perspective, le département IF s’appuie sur son réseau très dense de partenaires industriels et académiques, en France et à l’étranger, et sur les laboratoires de recherche qui lui sont rattachés (LIRIS, CITI, DISP) (ces laboratoires, tous reconnus au meilleur niveau international, accueillent la quasi-totalité des enseignants du département qui y développent leur activité de recherche). De nombreuses opportunités de vous confronter à la recherche et l’innovation vous sont ainsi proposés (filière Etudiant Entreprendre, Programme international à focus scientifique « PhD-Track », stages en laboratoire de recherche public ou privé, etc.).
  • Comme tous les étudiants de l’INSA, vous serez amenés à effectuer une mobilité internationale longue, soit sous la forme d’un stage à l’étranger, soit sous la forme d’un échange académique ou double diplôme dans l’une des universités partenaires du département, toutes de renommée mondiale (cf. question sur ce thème plus bas).
  • De plus, lL'INSA Lyon permet offre à ses étudiants des conditions exceptionnelles de pour poursuivre ou d’initier une activité sportive ou culturelle et artistique pendant leurs études d’ingénieur (voir sections sport-études, arts plastiques-études, musique-études, danse-études, cinéma-études, théâtre-études). L’accent est également placé sur les sciences humaines et sociales et les langues (10 langues sont enseignées).
  • Enfin, en suivant vos études à l’INSA, vous profiterez également d’une vie sociale et associative très extrêmement riche en partages et en évènements (+ de 1210 associations étudiants).

[1] Fondé en 1969, le département IF est l’un des plus anciens départements d’informatique européen. Plus de 6000 ingénieurs ont ainsi été diplômés par le département. Pionnière en 1969, la formation IF est aujourd’hui reconnu, au niveau national comme international, comme l’une des formations européennes de référence en informatique.

Quels sont les débouchés après les études dans le département IF ? Les débouchés du département sont-ils très spécialisés ou y a-t-il la possibilité d'occuper un poste assez généraliste?

  • L’excellence de la formation IF et son spectre thématique large vous permet d’orienter votre carrière vers des profils d’emploi très variés : ingénieur d'études et de développement, consultant, « data scientist », chercheur, ingénieur de recherche, créateur de start-up, jusqu’à chef de projet informatique ou responsable d’entité, ingénieur d’affaires, dans des dmaines d’activité aussi variés que : l’édition éditeurs de logiciels, les entreprises de services du numérique (ESN), le secteur des banques et des assurances, la cybersécurité, les  cabinets de conseil et d’audits,  la recherche-développement, l’industrie (aéronautique et spatial, santé,  transport et mobilités, environnement et énergie, etc.) aussi bien dans des grands groupes, des PME/TPE , des « start‐up, le secteur associatif…
  • Au-delà de votre premier emploi, les compétences acquises au sein du département et approfondies en début de carrière, vous permettent de donner à votre carrière une orientation d’expertise technique (ingénieur expert, consultant sénior, chef de projet, directeur de recherches, etc.) ou managériale (directeur opérationnel, chef de département, direction générale…).

Est-ce que chaque département informatique est le même dans chaque INSA ?

  • Les départements informatique des différents INSA proposent des cursus dont les fondamentaux sont proches mais chacun avec une coloration propre (ex : cybersécurité à l’INSA Centre Val de Loire) ou génie logiciel à l’INSA Rennes ; la gestion de données/l’intelligence artificielle et les systèmes et architectures logicielles distribués   à l’INSA Lyon). Cette coloration reflète, en pratique, les domaines de recherche clefs des laboratoires rattachés à chaque département. Les compétences acquises et débouchés restent néanmoins très proches.
  • Les « filières de formation » offertes peuvent par contre être différentes : le département IF offre un choix de filières très large : formation sous statut étudiant « classique », formation à distance, formation continue, formation par alternance (apprentissage et contrat de professionnalisation), repris en partie dans les autres départements d’informatique du groupe.

Comment se passe la ventilation entre les différentes sections présentiel/apprentissage/distanciel ?

Le département IF accueille chaque année une promotion de 120 étudiants en formation « classique » (y compris contrats de professionnalisation), et 15 étudiants  sous statut d’apprenti. En septembre 2021, le département va ouvrir une formation  organisée à distance (15 étudiants, sous différents statuts, dont formation continue).

Combien d’élèves sont admis et comment sont-ils répartis sur les différentes voies d’accès?

  • Une promotion de 3ème année comprend 135 élèves dont 15 en filière apprentissage. Entre 70 et 75 % des étudiants qui intègrent la 3ème année du département IF proviennent du département post-bac FIMI de l’INSA (FIMI : « Formation initiale aux métiers d’ingénieur »: les 2 premières années, organisées par le département FIMI sont communes aux différents départements de spécialité).
  • Si vous êtes intéressé par la filière « normale » et la filière « apprentissage », vous devez faire deux dossiers, un pour chaque filière. Les processus d’analyse des dossiers et de sélection sont conduits en parallèle. Si vous êtes déclaré admis sur les deux filières, c’est vous qui déciderez laquelle vous intégrerez à la rentrée.

Rqs :

  • les élèves issus du FIMI sont répartis au sein des départements de spécialité en fonction de leurs résultats académiques et des souhaits d’affectation en département qu’ils ont émis, Ces dernières années, l’ensemble des étudiants du FIMI affectés au département IF ont positionné le département comme leur premier choix
  • les étudiants issus d’autres formations que l’INSA Lyon font un dossier de candidature au niveau du Groupe INSA en précisant leurs choix préférentiels d’affectation (ville et département). Chaque département concerné étudie séparément les dossiers soumis ; les candidats retenus après examen de leur dossier de candidature sont convoqués pour entretien à l’issue duquel chaque département  établit sa liste d’admissibilité
  • la filière « à distance » cible préférentiellement des candidats disposant d’un diplôme de niveau licence avec au mins 3 années d’expérience. L’intégration se fait au niveau de la 4ème année INSA (équivalent à la première année du master). La sélection des dossiers suit un processus spécifique

Enfin, le département veille à maintenir une ouverture sociale et une diversité qui se traduisent notamment par un ratio hommes/femmes presqu’équilibré (et en progression) avec près de 40% d’étudiantes admises l’an dernier au département.

Quelle est l'organisation type des cours au département Informatique?

  • Le cursus du département Informatique de l'INSA Lyon débute au début de la 3ème année de l'INSA Lyon (équivalent niveau à la troisième année de licence), et s'étend sur 3 années. L'organisation des cours dépend de l'année considérée.
  • En troisième année, les matinées sont consacrées aux enseignements de type cours magistraux alors que les après-midi sont dédiées aux TP, TD et projets.
  • En quatrième année, cette planification s'inverse et ce sont les projets, TP et TD que l'on retrouve le matin et les cours magistraux l'après-midi.
  • En terme de volume horaire, cela correspond à un peu plus d'une trentaine d'heures à l'emploi du temps, réparties sur les différents jours de la semaine, exception faite du jeudi après-midi qui est traditionnellement libéré pour les activités sportives. Ces heures à l'emploi du temps contiennent les enseignements spécifiques au département Informatique mais aussi les heures d'enseignement en humanités (langues, communication, sciences humaines et sociales, sport ...).
  • En cinquième année, le volume horaire à l'emploi est beaucoup plus réduit et la partie travail personnel est plus importante. Cette cinquième année est essentiellement constituée de cours optionnels autour d'un ensemble de cours de troncs communs. Seul le premier semestre est académique. Tout le second semestre est occupé par le projet de fin d'études (PFE).

En quelle année peut-on faire un échange et avez-vous une liste de toutes les écoles où l'on peut aller?

  • Un échange académique est possible en 4ème ou 5ème année. Généralement d’une durée d’un ou deux semestres consécutifs sur la même destination, il est possible de prolonger votre échange par un stage,  dans une entreprise ou un laboratoire de recherche.
  • Les échanges sont régis par des accords de différentes natures conclus avec des universités partenaires. Ces universités font partie des meilleures universités mondiales et se situent sur tous les continents.
  • En outre, stages et projet de fin d’études peuvent être réalisés à l’étranger.
  • Enfin, le département IF a signé des accords de double diplôme avec certaines de ces universités. A l’issue de leur échange, les élèves obtiennent 2 diplômes : le diplôme d’ingénieur de l’INSA Lyon et le diplôme de master de l’université partenaire.

Et pour ceux qui veulent faire leur cursus en apprentissage ?

  • En 2017, le département IF a mis en place sa filière d’ingénieur en Informatique par la voie de l’apprentissage sur trois ans. Cette filière permet d’obtenir le même diplôme d’ingénieur que la voie classique. Cette formation se déroule pour moitié à l’INSA de Lyon et pour moitié en entreprise, avec une alternance variable en durée entre les 3 années de formation.
  • L’objectif de la filière par apprentissage est d’offrir une formation généraliste et multi-métiers en informatique, qui délivrera le même diplôme et au même niveau de compétences, que le parcours classique existant.
  • L'information (et notamment le dossier de candidature) est disponible en ligne sur le site du département Informatique à l'adresse suivante :

https://if.insa-lyon.fr/fr/content/filiere-informatique-par-voie-de-lapprentissage-ifa

Est-ce que le programme d'informatique en statut d'étudiant est le même qu'en statut d'apprenti?

  • Oui. Il s'agit du même diplôme. Il n'y a qu'une seule fiche RNCP pour les 2 diplômes (classique ou apprentissage).
  • Comme il s'agit du même diplôme, le programme pédagogique est très similaire dans les 2 filières. Ce qui change avant tout, c'est la pédagogie : en IFA, elle se fait en petit effectif.

Par le parcours en apprentissage, l'Angleterre ou les Etats-Unis sont-ils disponibles en destinations?

Les possibilités offertes aux 5IF lors d'une mobilité académique le sont également aux 5IFA dans le cadre de leur mobilité académique (semestre 1 de 5IFA). Décrocher une mobilité aux États-Unis n'est pas toujours simple, le nombre de places étant limité, et depuis le Brexit et la sortie du programme Erasmus, la mobilité vers l’Angleterre ne semble pas évidente non plus.

Est-il possible de réaliser un double diplôme même en alternance?

Non, pour le moment les doubles diplômes ne sont pas disponibles en alternance.

La filière par apprentissage requiert-elle une charge de travail beaucoup plus lourde que la formation classique ? Quelle-est la fréquence d'alternance?

Tout le long de son parcours, l’apprenti alterne les périodes de cours avec les périodes dans l’entreprise à part égale.

Le calendrier d'alternance est disponible en ligne (https://if.insa-lyon.fr/fr/content/filiere-informatique-par-voie-de-lapprentissage-ifa). Cela donne une idée précise du rythme de l'alternance.

Y a-t-il une possibilité d'entrer directement en quatrième année?

Oui, il est possible d’entrer en 4ème année avec un L3 ou un M1 à dominante informatique (ou diplôme équivalent).

Combien de moyenne en DUT faut-il avoir et quel classement faut-il pour vous intégrer ?

Compte tenu de l’importance du nombre de candidatures à l’admission en 3ème année et de l’excellente qualité des dossiers, on constate que seuls les tous premiers élèves de leur promotion d’IUT accèdent au département Informatique. La valeur numérique de la moyenne n’a pas forcement de signification. En outre, nous accordons aussi une forte importance au projet d’études et professionnel du candidat et à ses motivations pour rejoindre le département, tels qu’ils sont exprimés dans la lettre de motivation jointe au dossier et lors de l’entretien.

Quelles matières regardez-vous pour les admis sur titres (DUT, Licence, CPGE) sur leurs dossiers ? Seulement les maths et l'informatique ? Ou la globalité ?

Nous considérons toutes les matières, mais évidemment avec une attention spéciale portée sur l’informatique et les mathématiques.

Etant en DUT Informatique et ayant eu un bac STI2D, ai-je moins de chance d'être admis qu'un DUT Informatique issu d'un BAC S ?

Non. Fondamentalement, ce sont vos résultats et votre positionnement dans votre promotion d’IUT, ainsi que vos motivations et projets qui sont pris en compte.

Est-il possible d'intégrer la formation initiale en 3e année et ensuite basculer en apprentissage en 4ème ou 5ème année ?

Non, ce n’est pas possible. Par contre, en 5ème année, il y a la possibilité de faire un contrat de professionnalisation qui est proche de l’apprentissage.

Admettons que je sois admise à l'INSA de Rennes mais que je souhaite absolument être à l'INSA de Lyon pour cette formation. Est-il possible de changer de campus dans les années qui vont suivre ? Si oui, quelles sont les modalités ?

Oui, mais seulement si vous avez des raisons qui justifient un changement d’école (ex : souhait de suivre un programme disponible à Lyon et pas à Rennes (ex : PhD-Track ou autre double diplôme international) ; raison familiale ; etc.).

La filière informatique de l'INSA Lyon propose-t-elle de la cybersécurité?

  • Une des options proposées en 5ème année porte précisément sur la cybersécurité (avec des extensions à la blockchain). Une autre porte sur la protection de la vie privée.
  • Le programme international à focus innovation et recherche « PhD-Track » offre également la possibilité de suivre des enseignements de sécurité, cryptographie, sécurité des clouds, sécurité des infrastructures et applications mobiles, etc.
  • En outre, les laboratoires rattachés au département intègrent des équipes de recherche très actives dans le domaine de la cybersécurité. Vous avez ainsi la possibilité d’effectuer des projets spécifiques ou des stages dans ce domaine.
  • Enfin, nous entretenons des relations étroites avec de très nombreuses entreprises et organismes gouvernementaux liés à la cybersécurité.

Vous avez évoqué le travail en équipe. Enseignez-vous les méthodes AGILES type SCRUM?

  • Les méthodes agiles sont enseignées au département depuis plus de dix ans. Actuellement, elles sont approfondies dans un cours en quatrième année. Des professionnels interviennent également pour donner leur retour d’expérience sur le développement Agile. Les étudiants ont l’occasion de mettre en pratique ces méthodes à l’occasion d’un projet longue durée (32 heures de projet).
  • Enfin, les étudiants pratiquent les méthodes agiles dans le cadre de leurs stages et PFE, ces méthodes s’étant imposées dans la plupart des entreprises.

Quel est le langage informatique majoritairement enseigné dans le département informatique ?

  • Les étudiants qui accèdent au département Informatique proviennent de diverses origines, même si la majorité arrivent du FIMI (deux premières années communes de l’INSA Lyon). Ils ont donc des connaissances diverses en termes de langage de programmation. C’est essentiellement le C++ qui est abordé lors de la première année au département Informatique, mais ce sont avant tout les concepts très généraux communs aux différents langages ainsi que les notions d’algorithmie qui sont enseignées. Cela permet de passer facilement à d’autres langages comme JAVA ou Matlab dans le cadre d’autres cours. Des TP PROLOG sont aussi organisés en 4ème année. D’autres langages peuvent être utilisés dans le cadre de projets ou d’options thématiques de dernière années (Python, R, JavaScript..).
  • Fondamentalement, l’objectif du département est de vous rendre suffisamment à l’aise en algorithmique et programmation pour que vous puissiez passer d’un langage à l’autre sans aucune difficulté ou acquérir la maîtrise d’un nouveau langage en quelques jours. La maîtrise d’un langage n’est pas un problème ; l’important est de développer une pensée algorithmique juste.

Est-ce-que dans le département informatique on traite aussi la partie électronique de la robotique ou seulement la programmation? Y a t-il des cours d'électronique ou de mécanique? (pour la robotique par exemple)

  • Il n’y a pas d’électronique ni de robotique enseignées au sein du département Informatique. Ces domaines sont plus spécifiquement enseignés au sein des départements Génie Electrique (GE), Génie Industriel (GI), Télécoms (TC) et Génie Mécanique (GM).
  • Par contre, la maîtrise de l’algorithmique et de la programmation que vous acquérez en IF est un atout très intéressant pour une carrière en robotique. Vous avez en outre la possibilité, pendant vos études en IF, de mener des projets spécifiques en robotique, de faire votre échange dans une université étrangère offrant des modules d’électronique ou robotique, enfin, de rejoindre le « ClubElek », association étudiante dont les activités s’intéressent à la robotique.

A quoi peut ressembler de la recherche dans l'informatique?

  • Vaste question ! De manière très simple, un problème est un problème de recherche quand la littérature scientifique, au niveau mondial, n’en propose pas de solution satisfaisante. Ce problème peut être très théorique (ex : calcul efficace de certaines propriétés d’un graphe) ou très appliqué (ex : détection d’une tumeur maligne dans une mammographie). Le premier travail du chercheur est de caractériser ce problème (identifier les hypothèses de travail, les contraintes et contextes d’exécution, les critères d’évaluation de l’efficacité d’une solution, les données manipulées, les objectifs fonctionnels cibles, etc.). Puis de faire une analyse critique de l’« état de l’art », c’est-à-dire d’évaluer en quelle mesure la bibliographie mondiale (l’ensemble des articles scientifiques publiés dans le monde) répond au problème étudié, d’analyser les différentes méthodes proposées pour répondre au problème étudié ou à un problème proche, en identifier les points forts et les limites.
  • Vient ensuite la phase créative durant laquelle, en s’inspirant ou, au contraire, à rebours des méthodes existantes, on va, petit à petit, mettre au point une nouvelle méthode qui réponde mieux aux attendus du problèmes étudié.
  • Cette méthode identifiée, il faut alors l’évaluer, ce qui demande, dans la plupart des cas, le développement d’un prototype avec lequel est menée une batterie de tests (tests fonctionnels, tests de performance, tests paramétriques, etc.). Les résultats de ces tests sont alors analysés et comparés aux résultats des autres méthodes. Cette analyse donne souvent des idées d’amélioration de la méthode ! On repart alors sur un nouveau cycle : caractérisation de l’amélioration de la méthode proposée, mise en œuvre, expérimentations, analyse.
  • Très souvent, durant ce processus viennent des idées d’application de la méthode dans un autre domaine ou un autre contexte ou de nouvelles idées de recherche. Un travail de recherche réussi ouvre ainsi toujours plus de portes qu’il n’en ferme ! S’il a certes réussi à faire progresser l’état des connaissances, il a aussi, presque toujours, permis d’identifier de nouveaux problèmes ouverts et de nouvelles perspectives de recherche ! Il n’y a pas de limite à la recherche : plus l’informatique progresse, plus le champ de la recherche en informatique s’élargit (ex : les recherches sur les usages des réseaux sociaux ne sont évidemment apparues qu’après l’avènement de ceux-ci).
  • Dans son activité, un chercheur n’est jamais seul : la recherche est un travail d’équipe ! Les problèmes sont trop complexes, la compétition internationale trop forte, pour qu’une personne seule puisse résoudre les problèmes les plus difficiles et les plus intéressants. L’image du « génie » seul (voire asocial) rivé à sa table de travail n’est plus d’actualité (si elle ne l’a jamais été).
  • Autre idée reçue fausse : la plupart des recherches ne servent à rien, sont de pures spéculations intellectuelles. C’est clairement faux. La quasi-totalité des travaux de recherche s’inscrivent dans le cadre de projets (nationaux ou internationaux) impliquant des utilisateurs finaux (entreprises, citoyens, associations, professionnels (de santé du bâtiment, agriculteurs, musiciens ou autres) fortement intéressés par les résultats des recherches conduites.
  • Un dernier mot : par sa dimension de défi intellectuel, sa dimension collective et internationale, son potentiel impact sur la société, la liberté de travail qu’elle offre, l’ouverture intellectuelle qu’elle procure, la recherche est une activité absolument passionnante… et le métier d’enseignant-chercheur l’un des « meilleurs jobs » du monde.

Est-ce que vous poussez les étudiants à "faire des erreurs"?

  • Faire des erreurs est la base de l’apprentissage ! Si les enfants ne parlaient que lorsqu’ils maîtrisent la langue, nous serions tous muets !
  • De plus en plus de projets ont une dimension ouverte et créative : nous vous encouragerons toujours à vous « challenger », à vous donner des objectifs ambitieux et ne vous tiendrons pas rigueur si vous n’atteignez pas totalement ces objectifs (nous serons clairement plus critiques si vous « jouez petit bras » en ciblant des objectifs très (trop) simples).
  • Au-delà, le rapport aux notes change quand on arrive au département. Tous les étudiants intègrent le département au bout d’un parcours très sélectif et tous ont placé le département en premier choix (cf. question plus haut). De manière triviale, si vous êtes en IF, c’est que vous êtes à la fois très forts et très motivés. 100% des étudiants ou quasiment finissent ainsi par obtenir leur diplôme (certes parfois au prix d’un parcours un peu long (césure, échange académique long, rattrapages de modules…) mais ce n’est pas un souci si cela était nécessaire pour mûrir votre projet professionnel et personnel) : nous ne sommes donc pas obnubilés par les notes.
  • Ce qui nous intéresse est que vous montiez en compétences dans tous les domaines : scientifique, technique, méthodologique, relationnel, interculturel…, que vous construisiez un projet professionnel riche et motivant à la hauteur de vos envies… et que vous vous souveniez de vos années en IF comme du moment intellectuellement le plus riche de votre vie et humainement le plus enrichissant.
  • Un très bon ingénieur est un ingénieur certes très bien formé mais aussi très « bien dans sa tête », ouvert, capable de travailler en équipe, capable de s’ouvrir à l’autre (un projet informatique a toujours un utilisateur final), doté de compétences interculturelles fortes, capable de s’adapter à un contexte technologique en constante mutation, capable de voir loin et de penser loin, de prendre de la distance sur ses choix, sur l’impact éthique ou social de son travail, sur les perspectives et opportunités offertes par une évolution technologique ou l’ouverture de nouveaux marchés… Sachant, pour revenir à la question initiale, prendre des risques (calculés) et apprendre de ses erreurs et en capitaliser de l’expérience.

Y a-t-il des cours liés aux questions de responsabilité environnementale, de transition numérique et plus globalement de l'aspect 'développement durable' en IF ? SI oui quels-sont-ils ?

Le département IF partage les préoccupations actuelles de la société sur l’impact environnemental et social de l’activité humaine, notamment dans le numérique.  Face à une forte demande d’enseignement en DDRS (Développement Durable et Responsabilité Sociétale), et dans le cadre de la réforme de la formation à l’INSA Lyon qui implique un approfondissement de la formation en DDRS, le département envisage d’approfondir la part relative au DDRS dans les modules déjà enseignés (dont certains portent déjà spécifiquement sur la responsabilité sociale et l’éthique du numérique, d’autres abordant les questions d’impact énergétique) et  d’introduire de nouveaux enseignements, spécifiquement centrés sur le DDRS, dès septembre 2021.

Comment cela se passe-t-il pour les stages : faut-il trouver nous-mêmes les entreprises ou avez-vous des accords avec certaines entreprises?

  • Un grand nombre d’entreprises proposent des stages aux étudiants sur notre plateforme interne. Ces offres proviennent aussi bien des partenaires privilégiés du département que des entreprises qui ont des projets ponctuels.
  • L’étudiant peut également rechercher un stage de manière autonome.
  • Chaque sujet de stage est en amont validé par un enseignant du département (enseignant-tuteur).
  • Un stage est obligatoire chaque année. En 3ème année, sa durée est au minimum de 8 semaines, en 4ème année de 14 semaines.
  • En 5 ème année, les étudiants effectuent leur Projet de Fin d’Etudes (PFE) d’une durée d’au moins 18 semaines. Le PFE doit permettre aux étudiants de mettre en pratique leurs compétences en conduite de projet, de résoudre un problème complexe réel, de traiter plusieurs des phases en amont d’un projet de développement informatique, de mettre en œuvre un protocole expérimental, etc. Il s’agit de démontrer que vous méritez le titre d’ingénieur en informatique de l’INSA de Lyon.